Les films sur la guerre d'Indochine

Les films sur la guerre d'Indochine

Messagepar Jean-Louis2 » 24 AoĂ» 2007, 19:48

:D Je viens de faire une recherche sur les films traitant la guerre d'Indochine, je n'ai trouvé que ces 7 titres :


Patrouille de choc, 1957 Claude Bernard-Aubert

Le Fort du fou, 1962 Leo Joannon

Les Parias de la gloire, 1964, Henri Decoin

La 317e Section, 1965 Pierre Schoendoerffer

Le Facteur s’en va-t-en guerre, 1966 Claude Bernard-Aubert

Charlie Bravo, 1973 Claude Bernard-Aubert

DiĂŞn BiĂŞn Phu, 1992 Pierre Schoendoerffer

En connaissez-vous d'autre ?

Savez-vous si il existe des enregistrements de :

Patrouille de choc. Le Fort du fou. Les Parias de la gloire
et Charlie Bravo.

::)
Avatar de l’utilisateur
Jean-Louis2
 
Messages: 15
Inscription: 24 AoĂ» 2007, 19:21
Localisation: Rodez

Messagepar Personne » 24 AoĂ» 2007, 20:01

Oui, il y a bien les Centurions de Robson qui même si la majeure partie se passe en Algérie, le début se passe bien en Indochine.

Malheureusement, à part pour la 317ème et Dien Bien Phu, c'est film sont ultra rare!
Dernière édition par Invité le 24 Aoû 2007, 21:49, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Personne
 
Messages: 8371
Inscription: 15 Jan 2005, 17:10
Localisation: Atlantic City

Messagepar Daniel3 » 24 AoĂ» 2007, 21:38

Tu m'as devancé Personne :D Moi aussi j'allais suggerer Les Centurions.
Daniel3
 
Messages: 91
Inscription: 20 Nov 2006, 01:56

Messagepar Personne » 25 AoĂ» 2007, 20:23

Peut-ĂŞtre aussi le Crabe-Tambour?

A bord de l'escorteur JAUREGUIBERRY deux hommes, le commandant et le médecin, évoquent le souvenir du Crabe-Tambour, un officier qu'ils ont connu tous les deux et qui a donné naissance à d'incroyables légendes lors de ses campagnes en Indochine et en Algérie.
Avatar de l’utilisateur
Personne
 
Messages: 8371
Inscription: 15 Jan 2005, 17:10
Localisation: Atlantic City

Messagepar vince » 26 AoĂ» 2007, 10:15

Ne pas oublier "jump into hell"(1955) de david Butler,avec jacques Sernas, et "China gate"(1957) de samuel Fuller, avec gene Barry. On peut aussi citer "la rivière des trois jonques" (1956) et "mort en fraude" (1957), dont l'action se déroule en pleine guerre d'indochine.
vince
 

Re: Les films sur la guerre d'Indochine

Messagepar Personne » 28 AoĂ» 2007, 11:01

Jean-Louis a Ă©crit::D
Patrouille de choc, 1957 Claude Bernard-Aubert

Les Parias de la gloire, 1964, Henri Decoin



J'ai demandé à l'ecpad si ils comptaient sortir ces films sur support DVD? On ne sait jamais, on peut toujours rêver.

Pour Patrouille de choc, ils possédent ce film, mais n'en ont pas les droits d'exploitation. Les droits sont détenus par les films AJAX! Il suffit de les contacter, obtenir une autorisation des ayants droits et l'ecpad peut fournir une VHS du film moyennant finance!

Pour les Parias de la gloire d'Henri Decoin, il semble qu'il a un jour été édité en VHS. Voir sur les sites de ventes d'occasions.
Avatar de l’utilisateur
Personne
 
Messages: 8371
Inscription: 15 Jan 2005, 17:10
Localisation: Atlantic City

Messagepar Jean-Louis2 » 28 AoĂ» 2007, 12:29

:D Et bien ce Personne c'est quelqu'un ! :wink:
Avatar de l’utilisateur
Jean-Louis2
 
Messages: 15
Inscription: 24 AoĂ» 2007, 19:21
Localisation: Rodez

Messagepar Personne » 28 AoĂ» 2007, 13:35

http://www.lacinemathequedetoulouse.com ... =f&id=1952

Patrouille de choc
1956, France, 90 min, Noir & Blanc
RĂ©alisation Claude Bernard-Aubert
Scénario Claude Bernard-Aubert
Photographie Walter Wottilz
Musique Daniel White
Production Ajax
Interpretation Jean Pontoizeau, Maurice Vilbesset, André Bigorgne, Alain Bouvette, Ha Minh Tai, Vu Thi Ninh
L’Indochine dans le cinéma français, quand elle n’est pas vecteur de mélancolie, tient essentiellement dans le film de guerre. Un type de film de guerre bien particulier, construit autour d’un groupe d’hommes isolé, et qui oscille entre l’héroïsme de mercenaires des causes perdues et l’amertume de héros abandonnés par leur cause. Sur ce terrain accidenté, le cinéma français compte deux cinéastes aux parcours aussi semblables que différents : Schoendoerffer au cinéma respectueux d’une certaine idée de l’armée, porté sur la bravoure et l’honneur militaires, et Claude Bernard-Aubert au cinéma plus brut, plus musclé aussi, porté sur la violence de la guerre, et de ce fait abonné à la censure. Patrouille de choc est son premier film (le premier aussi à mettre en scène la guerre d’Indochine) et n’échappe pas aux ciseaux ; on lui fait changer la fin de son film, trop pessimiste. Dans une petite garnison perdue en pleine brousse, une poignée de soldats a pour mission de pacifier le secteur. Ils recrutent des soldats indigènes. Puis ils bâtissent un pont, ouvrent un dispensaire et une école (où un soldat noir apprend aux Vietnamiens que leurs ancêtres sont les Gaulois). On vit tous dans la fraternité. Mais le Vietminh jaloux de cette réussite va tout détruire… Moins une remise en cause du colonialisme, c’est la cohésion et le sort de ce groupe de soldats français face à la menace vietminh qui intéressent le cinéaste. Il en rend compte dans une forme de vécu sans concession.
Avatar de l’utilisateur
Personne
 
Messages: 8371
Inscription: 15 Jan 2005, 17:10
Localisation: Atlantic City

Messagepar Personne » 28 AoĂ» 2007, 13:43

Image

http://www.lacinemathequedetoulouse.com ... =f&id=1938

Charlie Bravo
1980, France, 105 min, Couleurs
RĂ©alisation Claude Bernard-Aubert
Scénario Claude Bernard-Aubert
Photographie Pierre Fattori
Musique Alain Goraguer
Production Sangrila
Interpretation Bruno Pradal, Jean-François Poron, Karine Verlier, Georges Chelon
Dien Bien Phu est tombée. La paix se signe à Genève. Mais pour l’heure, un commando de 13 paras est largué au-dessus de la brousse vietminh pour une mission suicide. Objectif : récupérer une infirmière prisonnière de l’ennemi et marche forcée en terrain hostile pour regagner la base. C’est le film de guerre sur un groupe d’hommes isolé face à un ennemi invisible. La 317e section version trash, tendance film d’action ; une version ultra violente et très controversée. Les soldats français massacrent un village, torturent à la gégène, achèvent leurs blessés pour qu’ils ne tombent pas entre les mains de l’ennemi, et se font décimer un à un, l’un après l’autre, inexorablement, égorgés, décapités. L’esprit de camaraderie est bien là, mais dans l’horreur. L’armée crie au scandale. Claude Bernard-Aubert, ancien d’Indo, affirme montrer ce qu’il a vu et vécu. « Mon but n’est pourtant pas de dénoncer quoi que ce soit, dit le cinéaste, la guerre est ce qu’elle est : une horreur. Et il n’y a malheureusement pas deux façons de la faire… En Indochine, c’était la peur qui commandait… »
Avatar de l’utilisateur
Personne
 
Messages: 8371
Inscription: 15 Jan 2005, 17:10
Localisation: Atlantic City

Messagepar Personne » 02 Sep 2007, 11:07

Incroyable!!! Je reviens de brocante et qu'est ce que je ramène dans mon cabas? :shock:

La VHS originale de Charlie Bravo!!!! :D
Avatar de l’utilisateur
Personne
 
Messages: 8371
Inscription: 15 Jan 2005, 17:10
Localisation: Atlantic City

Messagepar Daniel3 » 02 Sep 2007, 13:22

:D Je suis heureux pour toi Personne... c'est un excellent film de guerre.

Je me demande bien pourquoi il n'existe pas en DVD. Lors de sa sortie en salle au Québec, le film a connu énormément de succès aux guichets. :)
Daniel3
 
Messages: 91
Inscription: 20 Nov 2006, 01:56

Messagepar Jake Holman » 02 Sep 2007, 14:01

Daniel a Ă©crit::D Je suis heureux pour toi Personne... c'est un excellent film de guerre.

Je me demande bien pourquoi il n'existe pas en DVD. Lors de sa sortie en salle au Québec, le film a connu énormément de succès aux guichets. :)



Tant mieux pour le producteur car en France il n'incita pas les spectateurs à se déplacer.
Image
Avatar de l’utilisateur
Jake Holman
Modérateur
 
Messages: 398
Inscription: 20 Jan 2005, 19:22

Messagepar Daniel3 » 02 Sep 2007, 15:52

Je me pose une question... Peut-être Personne, Jake Holman, Jean-Louis ou quelqu'un d'autre pourrait répondre à mon interrogation :?:

Si je fais un lien avec Alamo de John Wayne... ou Tora ! Tora ! Tora ! Deux films où les américains ont perdus le combat. Les films ont été boudés aux États-Unis, mais ils ont connus beaucoup de succès dans le monde. Est-ce que la raison serait que les américains n'aiment pas perdre au cinéma ? Est-ce pour cela qu'à la fin du film Pearl Harbor (2001) de Michael Bay, l'histoire se termine sur une note plus joyeuse avec le bombardement sur Tokyo ?

Pour le long-métrage Charlie Bravo est-ce possible que le film fut boudé inconsiemment par le public français parce qu'il remet en scène l'Indochine ?
Daniel3
 
Messages: 91
Inscription: 20 Nov 2006, 01:56

Messagepar Personne » 02 Sep 2007, 16:33

Daniel a écrit:Je me pose une question... Peut-être Personne, Jake Holman, Jean-Louis ou quelqu'un d'autre pourrait répondre à mon interrogation :?:

Si je fais un lien avec Alamo de John Wayne... ou Tora ! Tora ! Tora ! Deux films où les américains ont perdus le combat. Les films ont été boudés aux États-Unis, mais ils ont connus beaucoup de succès dans le monde. Est-ce que la raison serait que les américains n'aiment pas perdre au cinéma ? Est-ce pour cela qu'à la fin du film Pearl Harbor (2001) de Michael Bay, l'histoire se termine sur une note plus joyeuse avec le bombardement sur Tokyo ?

Pour le long-métrage Charlie Bravo est-ce possible que le film fut boudé inconsiemment par le public français parce qu'il remet en scène l'Indochine ?


La 317ème section a eu pas mal de succés en France, donc il ne me semble pas que ça soit cela.
Je penche + pour des critiques assassines.

Comme je n'ai pas vu le film, je ne préfère pas trop m'avancer.
Avatar de l’utilisateur
Personne
 
Messages: 8371
Inscription: 15 Jan 2005, 17:10
Localisation: Atlantic City

Messagepar Personne » 02 Sep 2007, 20:10

Image
Avatar de l’utilisateur
Personne
 
Messages: 8371
Inscription: 15 Jan 2005, 17:10
Localisation: Atlantic City


Retourner vers Film de guerre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités